aplani


aplani

⇒APLANI, IE, part. passé et adj.
A.— Part. passé de aplanir.
B.— Adjectif
1. [En parlant d'une surface de terrain, etc.] Rendu plan, uni :
1. Les monastères situés dans les pays montueux pouvaient être protégés, sur une partie de leur enceinte, par des escarpements naturels; mais là où le terrain aplani devenait facilement accessible, on plaçait un donjon.
A. LENOIR, Archit. monastique, t. 1, 1852, p. 64.
2. Sigognac eut comme un éblouissement; il ne reconnaissait plus ces lieux si familiers pourtant à sa mémoire. La route aplanie n'offrait plus d'ornières.
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 490.
Rare. [En parlant d'une partie du corps humain] :
3. ... son nez aquilin et mince, ses joues aplanies, ses lèvres sérieuses et d'un dessin serré, l'ovale parfait de sa figure différaient essentiellement du nez africain, des pommettes saillantes, de la bouche épaisse, et du masque large que présentent habituellement les Égyptiens.
T. GAUTIER, Le Roman de la momie, 1858, p. 243.
Rem. Cf. aplanissement, ex. 5.
P. métaph. :
4. CæSONIA, (dressée devant lui et suppliante). — Il y a le bon et le mauvais, ce qui est grand et ce qui est bas, le juste et l'injuste. Je te jure que tout cela ne changera pas.
CALIGULA, (de même). — Ma volonté est de le changer. Je ferai à ce siècle le don de l'égalité. Et lorsque tout sera aplani, l'impossible enfin sur terre, la lune dans mes mains, alors, peut-être, moi-même je serai transformé et le monde avec moi, alors enfin les hommes ne mourront pas et ils seront heureux.
CAMUS, Caligula, 1944, I, 2, p. 27.
2. Au fig.
Mis au même niveau, égalisé :
5. ... la Berma étendait de vastes nappes de terreur, de tendresse, sur les mots fondus également, tous aplanis et relevés, et qu'une artiste médiocre eût détachés l'un après l'autre.
PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 51.
Rendu uniforme et facile :
6. « Oui, songeait Antoine Arnault, ils [les nobles] doivent penser cela, ces êtres sans culture, sans amour, sans passion et sans philosophie! Ils ont cette fierté d'être irritables, de flatter le danger comme un cheval de sang vif, et c'est leur seule ivresse dans la vie morne et aplanie. (...) »
A. DE NOAILLES, La Domination, 1905, p. 98.
PRONONC. :[aplani].
STAT. — Fréq. abs. littér. :110.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aplani — aplani, ie (a pla ni, nie) part. passé. 1°   Rendu plan, uni. Terrain aplani. •   Le calme est revenu sur la mer aplanie, LAGRANGE CHANCEL Alceste, II, 1. 2°   Fig. Difficulté aplanie. •   Il croit s en voir par là les chemins aplanis, CORN.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aplani — Aplani, [aplan]ie. part. Il a les sign. de son verbe …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Polypore aplani — Polypore aplani …   Wikipédia en Français

  • plani — aplani …   Dictionnaire des rimes

  • aplanir — [ aplanir ] v. tr. <conjug. : 2> • XIe; de 1. a et plain, plan 1 ♦ Rendre plan ou uni (en faisant disparaître les inégalités, les aspérités). ⇒ égaliser, niveler. Aplanir un chemin, un terrain, une plage. 2 ♦ (1644) Fig. Faciliter (un… …   Encyclopédie Universelle

  • Ganoderma applanatum — Polypore aplani Polypore aplani …   Wikipédia en Français

  • Bassin aquitain — Avec environ 66 000 kilomètres carrés le Bassin aquitain, ou Bassin d Aquitaine, est après le Bassin parisien le deuxième plus grand bassin sédimentaire de la France dont il occupe une grande part du sud ouest. Le bassin est établi sur… …   Wikipédia en Français

  • EUROPE - Géologie — L’usage fait de l’Europe un continent ; en réalité, celle ci constitue une partie de l’Eurasie, avec laquelle elle est en continuité de l’Ancien Monde – puisque l’Afrique n’est pas complètement séparée de l’Eurasie –, et nombre de ses affinités… …   Encyclopédie Universelle

  • APLANIR — v. a. Rendre uni, rendre plane ce qui était inégal. Aplanir un chemin. Aplanir des allées dans un jardin. Aplanir une montagne. On l emploie quelquefois avec le pronom personnel. Ce terrain s est aplani. Fig., Aplanir les obstacles, les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Bénite Fontaine — La Bénite Fontaine Le sanctuaire marial de la Bénite Fontaine est l un des plus importants lieux de pèlerinage de l ancien duché de Savoie. Consacré à la Sainte Vierge, la Bénite Fontaine est située à la sortie de la ville de La Roche sur Foron… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.